X

Etude sur les trafics illicites à Madagascar : Etude de la gouvernance et audit des risques de corruption, de fraude et de trafics illicites à l’Aéroport International d’Ivato

Date de démarrage et d'achèvement: 
janvier, 2018 - mai, 2018
Description: 
L’État, à travers les déclarations des dirigeants et les directives de politiques publiques développées dans le Plan National de Développement (PND), a fait du renforcement de la lutte contre la corruption une priorité majeure. À ce titre, une nouvelle Stratégie Nationale de Lutte Contre la Corruption (SNLCC 2015-2025) a été adoptée. Cette stratégie a comme vision à l’horizon 2025 « Madagascar, un État de droit où le développement économique, social et environnemental est libéré de la corruption ». Cette stratégie fait de la lutte contre le trafic illicite des ressources naturelles l’une de ses priorités. Elle préconise le renforcement de la coopération inter-organes au niveau national et la coopération internationale, et la réduction des risques et opportunités de corruption. C’est pourquoi, sur l’initiative du Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) et du Projet d’Appui à la Gouvernance Institutionnelle (PAGI) du Programme de Réforme pour l’Efficacité de l’Administration (PREA), appuyée par la Banque Africaine de Développement (BAD), une étude sur « la Gouvernance et l’Audit des risques de corruption, de fraude et des trafics illicites à l’Aéroport international d’Ivato » a été lancée. Descriptif du projet : L’État, à travers les déclarations des dirigeants et les directives de politiques publiques développées dans le Plan National de Développement (PND), a fait du renforcement de la lutte contre la corruption une priorité majeure. À ce titre, une nouvelle Stratégie Nationale de Lutte Contre la Corruption (SNLCC 2015-2025) a été adoptée. Cette stratégie a comme vision à l’horizon 2025 « Madagascar, un État de droit où le développement économique, social et environnemental est libéré de la corruption ». Cette stratégie fait de la lutte contre le trafic illicite des ressources naturelles l’une de ses priorités. Elle préconise le renforcement de la coopération inter-organes au niveau national et la coopération internationale, et la réduction des risques et opportunités de corruption. C’est pourquoi, sur l’initiative du Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) et du Projet d’Appui à la Gouvernance Institutionnelle (PAGI) du Programme de Réforme pour l’Efficacité de l’Administration (PREA), appuyée par la Banque Africaine de Développement (BAD), une étude sur « la Gouvernance et l’Audit des risques de corruption, de fraude et des trafics illicites à l’Aéroport international d’Ivato » a été lancée. L’Aéroport International d’Ivato constitue un lieu stratégique fortement exposé aux risques de pratique de la fraude et de la corruption et infractions assimilées favorisant les trafics en tous genres. L’étude vise à mieux maîtriser ces risques, et a pour objectif global de renforcer la lutte contre la corruption. Trois objectifs spécifiques en découlent dont (i) l’identification des zones de risque et des pratiques de la fraude et de la corruption et infractions assimilées occasionnées par les dysfonctionnements des systèmes et les défaillances des procédures à l’aéroport, (ii) la maximisation de l’appropriation et de l’adhésion à la lutte contre la corruption, les fraudes et les trafics illicites des parties prenantes au niveau de l’aéroport, et (iii) la proposition de plan d’actions pertinent et réaliste afin d’éliminer la pratique de corruption, fraude et les trafics illicites dont, entre autres, les possibilités d’exportations illicites des ressources naturelles et minières et d’importations illégales de produits prohibés.
Pays: 
Prestations conseils: 
Lignes d'expertise: 
Secteurs d'activité: 
Est confidentiel: 
0